Forum de discussion

Vous pouvez écrire ici vos questions, vos commentaires, vos suggestions ou nous faire partager vos expériences. Nous essaierons de vous répondre, dans la mesure de nos possibilités.

  • Lumière bleue

Guillaume JOGA (mercredi, 20 janvier 2021)

Bonjour et merci pour votre travail,

Je fais référence à la discussion sur les filtres anti lumière bleue...

Peut-on considérer que n'importe quel plastique ou verre translucide de couleur jaune filtrera, plus ou moins, la lumière bleue (entre 380 et 500nm)

Merci !

Réponse de 123 Couleurs (jeudi 21 janvier 2021)

Les matériaux translucides de couleur jaune qui nous entourent doivent en effet leur couleur à l'absorption plus ou moins forte de la zone bleue du spectre. Ils laissent du coup passer le reste du spectre, qui va du vert au rouge en passant par le jaune.  Certains filtres très spécifiques et beaucoup plus sélectifs sont jaunes car ils absorbent tout le spectre (donc le bleu !) à l'exception d'une bande étroite dans la zone jaune du spectre (autour de 580 nm).

Guillaume JOGA (vendredi 22 janvier 2021)

Merci pour votre réponse.
Dans ce cas, est-il possible qu'une simple paire de lunettes en plastique jaune comme celle-ci (123 Couleurs a supprimé le lien pour ne pas faire de pub)  procure une aussi bonne protection contre la lumière bleue que d'autres modèles supposément spécifiques?
Comment faire le test soi-même?

Je possède une paire de lunette "anti bleue" de teinte jaunâtre, mais lorsque je regarde le spectre de lumière sur votre site les bleus ne s'assombrissent pas vraiment, alors que le blanc du fond de page va, lui, s'assombrir légèrement...
Merci pour votre réponse!

 

Réponse de 123 Couleurs (vendredi 22 janvier 2021)

Il est en effet très probable qu’une simple paire de lunettes en plastique jaune offre une protection dans la zone bleue du spectre meilleure (en tous cas sur la lumière bleue émise par les écrans) que certains traitements anti-lumière bleue « incolores » proposés par les opticiens. Dans le cas que vous mentionnez, il s’agit de lunettes type lunettes de soleil qui protègent des UV mais dont la protection s’étend apparemment vers la région bleue du spectre visible, d’où une coloration jaune.

 

La seule façon de mesurer précisément le niveau de protection en fonction de la longueur d’onde de la lumière consiste à utiliser un spectromètre.  Vous pouvez également obtenir des résultats plus qualitatifs en utilisant les reflets d’un CD (voir cette page). Mais si vous voulez savoir si vos lunettes filtrent efficacement la lumière bleue émise par un écran d’ordinateur, le plus simple est peut-être de créer dans un logiciel de dessin un motif « bleu » (codage RVB = 0; 0; 255, voir cette page) et de regarder si ce bleu s’assombrit quand on le regarde à travers les lunettes.

 

Regarder un spectre lumineux reproduit sur un écran ne signifie pas grand-chose puisque les couleurs de ce spectre sont reproduites à partir de trois types de sources lumineuses rouges, vertes et bleues à spectres relativement larges et ne correspondent donc pas à une longueur d’onde bien déterminée.

 

Cath (vendredi 29 mai 2020)

Bonjour, difficile de s'y retrouver pour le profane... Quel est alors le moins mauvais de ces filtres, sur quelle marque de verre ?
Un opticien Novalis vante le traitement de ses verres qui seraient traités dans la masse et non en surface comme les autres et seraient donc plus efficaces. Qu'en pensez-vous ?

Réponse de 123 Couleurs (vendredi 29 mai 2020)

Je suppose que vous faites référence à notre article sur la lumière bleue et l’(in)efficacité des traitements des verres de lunettes. Même si les choses peuvent paraître compliquées, notre message est finalement simple : pour filtrer efficacement la lumière bleue des écrans, les verres de lunettes doivent avoir une coloration jaune. Et ce peu importe la technique utilisée pour traiter les verres (nous avons testé des verres traitées dans la masse et en surface). Nos mesures montrent que quand ils sont quasi-incolores, ce que mettent souvent en avant les opticiens, ils ne filtrent que les lumières bleues très proches de l’UV qui sont présentes dans la lumière du soleil mais pas ou très peu dans celle émise par les écrans. Les opticiens vantent tous la qualité des traitements de leurs verres, mettent en avant les dangers de la lumière bleue des écrans pour les vendre, mais apportent rarement la « preuve » au client de l’efficacité de ces traitements. Demandez au vendeur à voir les spectres de transmission des verres, seule façon de savoir quelles couleurs sont vraiment filtrées et quelles couleurs ne le sont pas (on trouve parfois ces spectres sur les sites des fabricants de verres). Il faut alors regarder si le filtrage est efficace autour de 450 nm, qui est la longueur d’onde bleue principalement émise par les écrans. Autre test facile à faire chez un opticien : affichez du bleu sur votre smartphone (mettez par exemple à l’écran le spectre de la lumière au début de notre article) et passez le verre de lunette devant l’écran. Si la partie bleue du spectre ne s’assombrit pas, cela veut dire que le traitement du verre n’est pas efficace.  Au final, un filtre numérique aujourd'hui préinstallé sur presque tous les smartphones et les ordinateurs est certainement le moyen le plus économique et le plus efficace de limiter la lumière bleue des écrans.

  • Fluorescence

N'dory (samedi 30 mai 2020)

Comment obtenir du vert fluor (liquide) ?

Réponse de 123 Couleurs (mardi 2 juin 2020)

Je suppose que vous faites référence à la couleur vert-fluo qu’on observe quand on mélange de la fluorescéine avec de l’eau. La fluorescéine est un composé chimique qui émet par fluorescence une couleur jaune-vert. Ce colorant est notamment utilisé pour suivre le cheminement des cours d’eau. Vous trouverez plus de photos et des explications ici. De nombreux sites en ligne en propose sous forme de poudre.

  • Formation des images dans l’œil

Thierno Hamidou Ba (lundi, 04 mars 2019)

 Comment un myopate peut faire pour retrouver sa vision sans avoir à utiliser des lunettes de correction ?

Merci

Réponse de 123 Couleurs (lundi 4 mars 2019)

Chez un myope, le système optique constitué par l’œil dans son ensemble est trop convergent. La courbure de la cornée est trop forte ou la longueur du globe oculaire trop grande et l’image d’un point lumineux situé à grande distance se forme avant la rétine (voir notre page d’explications « formation des images dans l’œil »).

La solution habituelle consiste à utiliser des lunettes ou des lentilles : avec un verre correcteur divergent placé devant l’œil, on peut retrouver une vue « normale ». Une autre solution consiste à modifier la forme de la cornée (la rendre moins bombée) par une opération au laser. Cette solution n’est cependant pas toujours possible et pas non plus toujours sans complications.

France Inter mentionnait ce matin des études en cours qui promettent que de « simples » gouttes permettront un jour de de corriger la myopie.

Écrire commentaire

Commentaires: 0